YAK vs Fireworks II

Mardi 10 octobre 2017 à 10:32

Série B (3 octobre 2017) / Victoire : 63-35 (32-14)

En cette soirée du 3 Octobre, les YAKs retrouvent les Fireworks II et Avanchets-Jura. L’adversaire aligne une équipe au physique a priori en dessous du nôtre (en particulier en terme de taille), ce qui pour une fois semble nous offrir l’avantage sur ce tableau.

La soirée commence comme elle va se terminer pour Dr. Frisson, qui ouvre le score sur 2 paniers consécutifs. Les Fireworks mettent du temps à entrer dans la partie avec des shoots et passes hasardeuses, qui nous donnent l’occasion de prendre rapidement une distance confortable. Notre défense est notamment compacte à l’intérieur grâce au peu de réussite adverse au shoot. La pression sur leurs pénétrations favorise les interceptions et notre front-line profite de belles occasions de (semi-)contre-attaques. Captain, Dr. Frisson et la Princesse s’en donnent à cœur joie et malgré quelques exploits du 24 et 32 adverses nous terminons logiquement la 1ère mi-temps à +18.

Au retour des vestiaires (ou plutôt des bancs…) les artificiers semblent vouloir remonter la pente et quelques joueurs parviennent inexplicablement à passer notre 1ère, 2e et même (lorsqu’elle existe) 3e lignes de défense pour marquer de beaucoup trop simples flotteurs ou lay-ups. Il s’agit cependant plus d’un feu de paille qu’un incendie « à la Californienne », car à l’autre bout du terrain le Chirurgien des stars calme leurs ardeurs à coup de 3pts. Les Fireworks se frustrent et, à l’instar de la 1ère mi-temps, commettent de nombreuses fautes. Comme nous le savons trop bien, la frustration est le chemin vers le côté obscure ; La frustration mène à de respectueuses remarques au corps arbitral. Les respectueuses remarques au corps arbitral mènent à des décisions rationnelles. Ces décisions rationnelles… mènent à la défaite ! Lino et la grande Migale se joignent ainsi à la fête au scoring et sans forcer nous terminons la partie avec +28.

Score final : 63-35 pour les YAKs (32-14 en 1ère mi-temps).

Solide défense, réussite insolente, altruisme contagieux et parfaite alchimie sont sans aucun doute à l’origine de cette victoire. Match référence.

Hommage au Raptor, qui a volontairement décidé de reposer son genou malade pour permettre à une équipe bien huilée d’exprimer son art.

By #8

Stats :
N°5 Loïc : 11 pts / 2 fts
N°6 Axel : 26 pts / 1 fts
N°8 Yan : 13 pts / 2 fts
N°10 Lino : 4 pts / 4 fts
N°12 Sylvain : 7 pts / 3 fts
N°13 Thibaut : 0 pts / 0 fts
N° Mystère (14) 2 pts

1 commentaire

#-Godefroy de Montmirail - Mardi 10 octobre 2017 à 13:11

A combien se monte la dot pour la main de la duchesse ? La friponne semble bien potelée !





Mise en forme

Publié avec BlogoText